Dis moi ce que tu consommes je te dirai qui tu es, et ce que tu risques!




Le guide COSMETOX, publié en juillet 2007, est un "guide [qui] liste les principales marques de cosmétologie et de parfumerie présentes sur le marché français. Il les classe en «vert», «orange» ou «rouge», selon les réponses que ces fabricants ont fournies à GREENPEACE sur le contenu chimique des produits qu'ils commercialisent."







un principe fondamental, la santé.

Après le boycott des groupes industriels par le biais des marques qu'ils commercialisent en raison de leurs politiques incohérentes quant à la gestion de leur personnel, place au boycott des marques qui négligent un principe fondamental, la santé.




Nous vivons dans un monde ou les PDG de grands groupes agroalimentaires (Nestlé, Danone, Procter & Gamble...), cosmétiques (L'Oréal, Colgate Palmolive, encore Procter & gamble), et pharmaceutiques, ont comme principale préoccupation la recherche du profit maximum afin de rétribuer les actionnaires et cela au détriment de notre santé.
Afin de vous donner l'envie de télécharger ce guide et de le partager avec ceux dont vous voulez accroître l'espérance de vie, j'ai réalisé quelques captures d'écran de ce guide très utile. (Cliquer sur les photos pour agrandir). Pardonnez moi pour les répétitions mais le combat l'impose!
Commençons par les shampoings, aprés-shampoing et autre gel… Ne consommer que les produits verts!

(Cliquer sur les photos pour agrandir)


Gel douche:
(Cliquer sur les photos pour agrandir)


Déodorants:
(Cliquer sur les photos pour agrandir)

Même le savon!

(Cliquer sur les photos pour agrandir)


Pour le parfum c'est affligeant, tout est à jeter à la poubelle ! Ou presque.

(Cliquer sur les photos pour agrandir)


Dans nos sociétés capitalistes à économie de marché, l'acte de consommer est devenu un acte politique plus important encore que celui de voter !
Prenons l'avenir de notre planète en main, cessons d'acheter les produits dont les entreprises bafouent les droits de l'homme, financent les partis politiques, polluent l'environnement tout en considérant les salariés qui produisent les richesses comme des variables aléatoires…
Cette conscience de l'acte politique de consommation doit commencer par le respect d'un principe fondamental, notre santé.
La déforestation en Amazonie, en Afrique ou en Asie, l'exploitation des matières premières en Afrique et de la main-d’œuvre en Asie : Thaïlande, Indonésie, Inde puis la Chine, n'a pas modifié notre comportement de consommer.

Dis moi ce que tu consommes je te dirai qui tu es.